AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le destin est maître de tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yoon Tae Min
blue as the sky
avatar
i'm a hurricane

messages : 170
date d'inscription : 06/11/2013
job/étude : étudiant pour devenir vétérinaire
crédits : Kelly aka Bae Anna

MessageSujet: Le destin est maître de tout   Jeu 12 Déc - 20:29

Lundi, premier jour de la semaine. C'est le lundi qu'on réalise que, bientôt, on sera à une semaine de moins des vacances, mais aussi qu'avant cela, il nous reste quelques bonnes dizaines d'heures à aller en cours. C'est le jour que l'on attend le moins et qui arrive le plus vite, et ce même si on n'a strictement rien à faire de son week-end. Ce n'était pas mon cas. J'étais sorti pas mal ces jours-ci : vendredi soir, j'avais été à une fête et, m'étant couché à 6 heures du mat le samedi pour ne dormir finalement que deux heures, j'avais fini par rentrer chez moi et passer le reste de la journée à me remettre. Puis, le dimanche, j'étais sorti en ville avec une bande d'amis et mon frère, et nous y avions passé la journée ensemble. En somme, je n'avais pas eu le temps de penser à mes devoirs, chose qui me ressemblait à moitié.

Le problème, c'est que je n'étais pas le genre de mec à sécher les cours, ni à ne pas faire le travail exigé. Du coup, je me retrouvais lundi matin avec deux heures d'études sur mon emploi du temps -une chance. J'en avais donc profité pour me rendre à la bibliothèque, où je comptais finir un TD de science ainsi qu'un croquis d'histoire et toutes les autres choses que m'indiquerait mon agenda. J'entrai donc dans la salle, à 9h, et constatai avec étonnement que la salle était bondée de monde ! Je cherchai une place libre, mais toutes celles que je voyais semblaient prises. Toutes, sauf une. Une seule, à une table où était une jeune fille. Jeune fille que je reconnus entre mille pour avoir passé trois demies années à ses côtés. Et cette fille n'était autre qu'Han Ji.

Tout d'abord septique, je finis par m'approcher de la table, réalisant que de toute manière, c'était ça ou je ne faisais pas mon boulot et prenais des risques, et qu'en plus de ça, je ne serais pas obligé de lui parler pour autant. Une fois à sa hauteur, je tirai donc la chaise.

« Je peux ? » demandai-je d'une voix grave et fermée.

Puis lorsque j'eus son autorisation, je pris place et déballai mon sac : je sortis mon agenda et mon trieur de mon sac, ainsi que ma trousse. Je déposai le tout sur la table. J'ouvris mon agenda, lus le contenu. Le refermai. Merde, y avait écrit quoi déjà ? Je repris l'agenda et relus en me concentrant de toutes mes forces pour lire ce que je savais déjà : finir le croquis. Sa présence me faisait réellement perdre mes moyens, bien que j'essayais de rester neutre et de faire comme si on ne se connaissait pas. Qu'aurais-je à faire avec une connasse qui m'avait quitté parce qu'elle s'intéressait à quelqu'un d'autre ?

Finalement gagné par une once de colère, je dissimulai mes sentiments et sortis mon croquis avant de m'y mettre. Je coloriais, faisais mes figurés et autre. Tout allait pour le mieux, jusqu'à ce que ... Oups ! Un débordement ! Heureusement, ce n'était que du crayon de couleur. ça s'effaçait avec une gomme, en somme. Mais le problème, c'est que je n'en avais pas. Je repérai une fille de ma classe à une table voisine et me levai pour aller lui demander la sienne... Et comme par hasard, elle non plus n'en avait pas. Je dus donc me résoudre à retourner à ma place, et à lui demander, à elle...

« T'aurais pas une gomme ? »

Elle ne mérite pas ma politesse habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byeol Han Ji
avatar
i'm a hurricane

messages : 47
date d'inscription : 22/11/2013
age : 24
job/étude : Littérature et chant
crédits : Jenny ♥

MessageSujet: Re: Le destin est maître de tout   Ven 13 Déc - 19:08



Hanji&TaeminLe destin est maître de tout. ..

Réveille assez dur aujourd'hui, enfin cela ne changeait pas bien des autres jours je vous l'avoue, mais le lundi c'était le pire jour de la semaine, avec le dimanche. Ce jour là, était pour moi un jour maudit, pourquoi ? Bah déjà, le lundi c'était la fin du week-end, pas de fête, pas de sortie, c'était la reprise, devoirs and co' à gogo, enfin bref le lundi est un jour qui je pense est universellement haït. Et je ne faisais pas exception à la règle, je me remettais juste d'une bonne grippe qui m'avait clouée une longue semaine au lit, puis mes ragnagnas qui m'avait également salué le long de cette semaine, Bref, vous me demanderez : « Bah pourquoi n'es-tu pas contente ? T'es plus malade ! » Bah c'est ça le problème, je ne suis PLUS malade, je suis obligée, enfin pas tant que ça mais bon, de me rendre en cours... Rah c'était chiant ! En plus de ça, j'avais une tonne de choses à rattraper. Mais je ne savais pas trop quand le faire, étant donné que je n'avais pas d'heures libres dans mon emploi du temps.
Je lâchai un soupir et me levai tel un zombie de mon lit, commençant déjà par me préparer avant de penser à des choses complexes se liant au cours.

Arrivée à l'université, quelqu'un me prévint qu'un de nos professeurs était absent, ça me faisait donc une bonne heure de libre, voire deux ! Alors que certains rentraient déjà chez eux pour dormir, ou s'en allait simplement histoire de tout faire sauf des choses concernant l'université, une bonne partie des « élèves » dont moi nous rendions dans la bibliothèque de l'université, au début nous étions une vingtaine, chose qui faisait déjà beaucoup, puis ça se remplit de plus en plus.
D'ailleurs je réalisais bien vite que la seule place de disponible était celle en face de moi, des gens auraient pu s'asseoir là, mais soit les gens n'osaient pas car ils ne me connaissaient pas, soit, étant en groupe, ils préféraient s'asseoir par terre pour ne pas diviser le groupe. D'ailleurs j'aurais préféré que lui, préfère s'asseoir par terre, comme ses confrères, mais non. Je dus l'autoriser à s'asseoir face à moi, j'aurais dû dire non !
Je n'avais aucune raison de le détester, d'ailleurs je ne le détestais pas, enfin si un peu, j'avais eu l'amabilité de lui envoyer un message pour prendre de ses nouvelles un jour... Je n'ai jamais eu de réponse.

Putain... Il a pas de gomme ! Voilà, obliger de lui parler, bien que je n'en avais même pas envie vu la manière dont il me l'avait demandé.

- Oui, j'ai une gomme. Qui était d'ailleurs dans mes mains, mais je ne la lui passai pas pour autant. D'abord, il manque une formule de politesse, voir deux, ensuite j'ai répondu à sa question. Oui oui, j'ai bien une gomme, il m'a pas demandé si il voulait que je le lui la passe.

Je lui offris le sourire de la plus grosse peste au monde avant de me remettre à travailler, comme si de rien était, au pire il n'avait qu'à déchirer son croquis et recommencer, et cette fois, faire gaffe à ce qu'il ne dépasse pas, il n'était plus en maternelle pour dépasser à ce que je sache. Du peu que je voyais, car oui je tentais de le regarder discrètement, il semblait ne pas s'inquiéter sur ça et continuer son croquis, se disant surement que ce n'était rien du tout et qu'il dépassait juste un peu.
Sans faire exprès, enfin si un peu quand même, je donnai un violent coup de pied dans la table, afin qu'elle tremble... Et à son expression du visage il avait finalement beaucoup dépassé.
Je fis à nouveau comme si de rien était et retournais à mon travail, j'en étais à où déjà..?
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Tae Min
blue as the sky
avatar
i'm a hurricane

messages : 170
date d'inscription : 06/11/2013
job/étude : étudiant pour devenir vétérinaire
crédits : Kelly aka Bae Anna

MessageSujet: Re: Le destin est maître de tout   Sam 14 Déc - 9:41

J'avais du mettre ma fierté de côté, présente quoi que pas envahissante, pour me soumettre à elle suffisamment pour lui demander de me rendre un service. Je n'avais pas usé de marques de politesse car, comme on dit, il ne faut pas pousser mémé dans les orties. Pour toute réponse à ma demande, j'avais finalement reçu quelque chose de très peu satisfaisant. Oui, elle avait une gomme. Après tout, ça faisait déjà deux personnes qui n'en avaient pas, alors que je trouve enfin quelqu'un qui en possédait une n'était pas étonnant si ? Et en réalité, je me fichais bien du fait qu'elle ait une gomme, tout ce que je voulais, c'était qu'elle me la prête. Vu son sourire et parce que j'avais passé beaucoup de temps à ses côtés, je savais bien qu'elle avait compris et se foutait de moi. A d'autres mais pas à moi...

Je dus me faire violence pour retenir un soupir désolé par tant de pathétisme. Je me remis à mon croquis, me promettant d'effacer mon erreur plus tard, c'est à dire dès que j'aurai à peu près fini mon travail et irai demander à une personne quelconque de cette salle une gomme pour camoufler la totalité de mes erreurs. Mais, alors que je continuais à poser une plage de couleur symbolisant les montagnes, mon stylo dévia et un grand trait marron foncé traversa la feuille. Mes yeux s'écarquillèrent. Mais bien vite, je repris mon calme et analysai la situation. Han Ji venait de donner un coup dans la table. Voyant qu'elle ne s'excusait pas, je compris que ce n'était sans doute pas accidentel, à moins qu'elle ne se rende plus compte de ce qu'elle faisait ? A 20 ans, ça aurait été triste quand même. Je préférai ignorer ce geste.

Et je n'eus même pas l'idée de "me venger". On était plus des gamins dans une cour de maternelle. Si j'avais un message à lui faire passer, je lui ferais passer directement, pas par des moyens détournés et lâches. Je continuai donc bien sagement mon croquis, passant outre le détail qu'elle m'avait fait faire. Bientôt, je finis à mettre les plages de couleurs et me levai. Je rejoins une table à côté occupée par une fille vraiment jolie, qui aurait donné lieu à une longue séance de matage en temps normal : beau visage, beaux cheveux, belles courbes, belles formes. Le genre de fille qui fait se retourner les mecs quand elle passe. Je m'approchai donc d'elle et me penchai sur sa table, tout sourire pour lui demander une gomme. Elle ne tarda pas à me rendre mon sourire et à me donner l'objet convoité, puis je revins à ma table et repris ma place, effaçant ainsi les traits indésirés. Je rapportai la gomme à la demoiselle, n'oubliant pas de la remercier au passage. Puis une fois à nouveau de retour, je finis mon croquis et, 5 minutes plus tard, je sortis mon anglais.

C'est alors que, devant un exercice, je buguais sur un mot, sans doute simple, dont je ne me rappelais pas de la signification. Sans me contrôler, je me mis à le murmurer, comme si ainsi, il me parlerait mieux.

« Fancy... Je fis une pause. Fancy... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byeol Han Ji
avatar
i'm a hurricane

messages : 47
date d'inscription : 22/11/2013
age : 24
job/étude : Littérature et chant
crédits : Jenny ♥

MessageSujet: Re: Le destin est maître de tout   Sam 14 Déc - 12:44



Hanji&TaeminLe destin est maître de tout. ..

Je retournai finalement à mon travail, nous nous ignorions à nouveau et faisions nos choses chacun de notre côté, toujours sans se parler. A vrai dire, je ne vois absolument pas pourquoi on se parlerait, m'enfin bref, il serait bien que je me concentre enfin sur mes devoirs. Je cherchai mon agenda afin de voir à nouveau ce que je devais faire, à cause de la gêne occasionnée disons que j'avais un peu oublié le but initial pour lequel j'étais venue ici. J'ouvris mon agenda et, mon visage se décomposa, j'avais l'impression qu'entre-temps, des devoirs s'étaient inscrits dessus, je ne me souvenais pas que tant de choses m'attendaient depuis lundi de la semaine dernière, enfin... Je pensai avoir bientôt fini, ou bien avoir fini au bout d'une heure mes devoirs, mais là les professeurs s'étaient littéralement lâchés... Je parie qu'au moins l'un d'eux à sortit l'excuse bidon du : c'est bientôt Noël, je ne veux pas vous surcharger pendant ces vacances là car elles sont très fatigantes, donc on va tout mettre sur la semaine prochaine, ok ♥ ? Tss, même si j'adorais fêter Noël et le Nouvel An, étrangement je détestais toute période s'en approchant, il y avait toujours trop de trucs à faire à ces moments là.
D'ailleurs en y pensant, faudrait que je pense à envoyer une lettre à mon père, ces derniers temps je n'ai pas trop eu l'occasion de lui parler, à mon frère aussi d'ailleurs..! Et faudrait que je retourne en Amérique pour voir ma mère un de ces quatre, je ne sais pas si elle pense à moi de la haut mais bon, si elle le pouvait, cela était certains qu'elle devait insulter sa petite fille, qui, insolente ne lui rendait jamais visite au cimetière, hum.

Je me rendis compte que j'avais beau avoir mon agenda dans les mains depuis cinq bonnes minutes déjà, je pensais à tout, sauf à le regarder. D'ailleurs sans même m'en rendre compte, j'étais comme une imbécile à rêvasser et à regarder la personne en face de moi, sans réellement la regarder en faites. Vous savez ce genre de moment où, vous regardez quelque chose ou quelqu'un pendant de longues secondes sans le quitter des yeux, alors que vous pensez à quelque chose de bête, ou bien qui n'a tout simplement rien à avoir avec la personne ou l'objet que vous regardez. J'étais tellement restée ainsi, qu'il me semble même que Tae Min avait eu le temps de faire un allé-retour vers une fille pour lui demander une gomme, enfin la troisième fille.
C'est donc en entendant le mot « Fancy » que je compris que je rêvassais depuis un bon moment, je secouai la tête avant de baisser les yeux vers mon agenda. Là, je n'étais pas déconcentrée, mais quelqu'un nuisait à ma concentration. Ne pouvait-il pas réfléchir en silence ?

- Fancy, c'est avoir envie de quelque chose, plaire ou bien s'imaginer des trucs, " j'ai cru entendre ". Ou encore une fois une expression péjorative pour parler de quelqu'un de prétentieux. Lui chuchotai-je, après tout on était dans une bibliothèque, ça faisait longtemps que je n'avais pas parler en anglais en y pensant, petit instant de nostalgie mentale.
- Dans ton cas, je penche plutôt pour le verbe plaire... You fancy her, don't you ? Continuai-je en regardant la fille de tout à l'heure avant de baisser la tête et continuer mon travail comme si de rien était, je n'avais même pas eut besoin de regarder la scène pour comprendre que si il ne serait pas dans ce lieu là, il l'aurait maté devant, et derrière. Après une année et demie de relation; je sais bien de quoi je parle.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Tae Min
blue as the sky
avatar
i'm a hurricane

messages : 170
date d'inscription : 06/11/2013
job/étude : étudiant pour devenir vétérinaire
crédits : Kelly aka Bae Anna

MessageSujet: Re: Le destin est maître de tout   Mar 24 Déc - 14:20

Alors que j'étais en train de répéter ce mot mi-étranger, mi-familier presque inlassablement, je l'entendis de la bouche de quelqu'un d'autre. Aussitôt, comme si j'avais un détecteur à fancy  intégré à force de m'en être imprégné, je levai la tête. J'aurais du m'en douter, sauf que j'avais eu un réflexe plus qu'autre chose, ce pourquoi je ne pouvais m'empêcher de montrer un instant mon étonnement : c'était Han Ji qui s'adressait à moi, apparemment. J'avais beau la détester, je n'étais pas suffisamment chien ni arrogant pour l'ignorer, c'est pourquoi j'écoutai ses explications en jetant simultanément un œil sur ma feuille pour trouver la définition qui correspondait le mieux. Maintenant qu'elle le disait, je me souvenais de ce mot, mais je ne connaissais pas tous ses emplois.

Avant que je puisse continuer mon exercice, une nouvelle phrase qu'elle formula, en anglais, me fit relever la tête. Instinctivement, je jetai un œil vers la fille qu'elle me désignait, celle qui m'avait prêté sa gomme quelques instants auparavant. Je ne peux retenir un sourire un peu gêné, mais qui cache également de la nervosité. Parler des filles que nous trouvons physiquement intéressantes avec son ex, quoi de plus normal après tout ?

« I fancy her but I hope she isn't a fancy person... »

Je n'étais pas particulièrement bon en anglais et ne savais donc pas si ma phrase était correcte ou non, mais tant pis, elle devait bien comprendre ce que ça signifiait, non ? Je ris, mais c'était un rire nerveux, pas amusé. La situation dans laquelle on était semblait un peu étrange.

« Je plaisante. Elle est jolie et bien foutue, mais y en faut plus pour me plaire. » je lâchai franchement.

J'aurais pu ajouter un "quoi que" mais je le gardai pour moi. ça dépendait de l'utilité de la fille. Si c'était pour un soir ou un coup de temps en temps, je n'allais sûrement pas m'intéresser à savoir si elle était intelligente ou aussi stupide qu'une huître, son corps faisait le travail, sa manière de bouger également. Enfin, je pense ça mais je ne saute pas sur tout ce qui bouge non plus, aussi belle et désirable soit cette personne. Je me remis à mon exercice puis tombai sur une autre phrase : The girl asked her teacher if he could give her private tuition. Je souris, amer, et regardai Han Ji. Puis je lui montrai la phrase, sans rien dire, le cœur serré. Pas besoin de lui faire un dessin, elle était suffisamment intelligente pour comprendre ce qu'illustrait cette phrase un peu trop pleine de sous-entendu pour un exercice donné par un prof.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byeol Han Ji
avatar
i'm a hurricane

messages : 47
date d'inscription : 22/11/2013
age : 24
job/étude : Littérature et chant
crédits : Jenny ♥

MessageSujet: Re: Le destin est maître de tout   Mar 24 Déc - 18:20



Hanji&TaeminLe destin est maître de tout. ..

A son sourire je compris assez rapidement qu'il était assez... Embarrassé, par contre je ne savais pas trop si c'était à cause de la question que je lui avais posé ou parce que c'était moi qui l'avait posé. Après tout, parler d'une personne qui nous plaisait à quelqu'un d'autre ça pouvait être assez gênant surtout lorsque la personne concernée n'était pas si loin que ça et qu'on était entourés de personnes susceptibles d'entendre la conversation... Quand la personne qui pose la question  est à présent son ex... Et bien ça prend des tournures un peu... Bizarre, m'enfin je dis ça mais je ne suis pas plus gênée que ça, surtout que ça le concernait lui, pas moi.
Je répondis cependant à son sourire, de manière bien plus détendue que la sienne comme si nous étions presque des amis, ou comme je souriais à un inconnu n'étant pas particulièrement désagréable avec moi, bien que quelques minutes auparavant il l'a quand même été, enfin bref.

Je jetai un dernier coup d'œil à la fille de tout à l'heure tout en écoutant Tae Min. C'est vraie qu'elle était plutôt bien foutue, si je serais un mec... Haha, je suis bisexuelle. Donc dans tout les cas, mec ou pas, je pouvais tout me permettre, sauf que moi je matais pas trop les filles, ni les gars puis bon... Une fille jolie sans rien dans la tête très peu pour moi.
- Ah j'ai été – ou je suis - donc mieux foutue qu'elle ? Fut un temps où je fus sa petite-amie je vous le rappelle ! Bon, je préférais qu'il évite de répondre à ça, au début je disais ça juste pour le taquiner mais ne sait-on jamais... Je rigole, hum.

Pour éviter tout autre sujet, je baissai les yeux vers mon travail, après tout j'étais là pour ça et pas pour parler de qui plaisait à Tae Min et tout le tralala, et vu tout le travail que j'avais à faire j'avais tout intérêt à m'y mettre maintenant.
Quelques minutes plus tard, je relevai déjà les yeux de mon cahier, disons que je me rinçais un peu les yeux après avoir vu tant d'encre sur mon cahier, tant de phrases et de mots complexes, ça en donnait mal à la tête tout cela.
Je regardai au passage Tae Min qui souriait... Son exercice était drôle ? Je ne crois pas non, son sourire était comme... Crispé, enfin étrange quoi, et j'en compris mieux les raisons en lisant la feuille qu'il m'avait montré.
Soudainement, je sentis un petit sentiment de gêne m'envahir, et le sang monter à mes joues, en espérant que ce n'était pas visible... Pourquoi réagir comme ça ? Il n'était pas censé être au courant... Mais. Quoique en faites... A moins qu'il ne comprenne réellement pas le sens de cette phrase, chose qui bien sûr s'avère négatif.

- Hum... Ton exercice a apparemment le don de correspondre à des situations réelles haha... Pourquoi fallait-il que je tente toujours de détendre un peu les choses en rigolant ? Ça se voyait à dix milles kilomètres que j'étais gênée. Comment as-tu été au courant..?

A ce que je sache, dans mes plus profonds souvenirs, je ne l'avais pas mis au courant de mes réelles raisons ayant entraîné notre rupture. Il l'a appris de la bouche de quelqu'un d'autre ? Je lui avais un jour avoué alors que je n'étais pas dans tout mes états ? Ou bien un de mes ami lui a dit... L'a-t-il entendu malencontreusement dans les couloirs ? Ou pire c'est la personne elle-même qui lui  a dit ?

HORS RP : BONNES FÊTES EN AVANCE  
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Tae Min
blue as the sky
avatar
i'm a hurricane

messages : 170
date d'inscription : 06/11/2013
job/étude : étudiant pour devenir vétérinaire
crédits : Kelly aka Bae Anna

MessageSujet: Re: Le destin est maître de tout   Sam 28 Déc - 20:34

Je ne répondis rien à sa question que je jugeais un peu déplacée dans la conversation et en vue de la situation, mais je n'en pensais pas moins. Je ne savais pas laquelle des deux était la mieux foutue surtout qu'Han Ji étant mon ex avec qui j'étais séparée d'un fossé, ma vision ne pouvait être objective. Quelques mois plus tôt, j'aurais dit qu'elle était beaucoup plus belle parce que je l'aimais, aujourd'hui j'aurais dit l'inverse car mes sentiments étaient contraires. Mais je savais qu'en un sens, je me mentirais. Et puis on ne pouvait pas comparer. Je me demandai alors pourquoi je me posais tant de questions inutilement et me remis à mon travail sans m'apporter de réponses ou de justifications supplémentaires. De toute façon, je ne comptais pas m'exprimer à ce sujet.

Chacun de nous deux finit par se replonger dans ses exercices et je suis presque captivé par le mien (qui me permet surtout d'oublier que je suis assis à sa table, à elle que j'ai aimé si longtemps et qui ne me laissera sans doute plus jamais complètement indifférent -on dit qu'on n'oublie pas notre premier amour). Mais, comme si elles se liguaient contre moi, les phrases me firent penser à la situation, au fait qu'elle en aimait un autre, qui, en plus, était professeur. Je lui tendis l'exercice et elle ne tarda pas à comprendre où je voulais en venir. Je n'aurais pas aimé une fille conne.

« Tout se sait, même la vérité... » conclus-je simplement.

En réalité, on me l'avait dit. Plusieurs personnes me l'avaient dit, plus ou moins liées à elle. Les rumeurs circulent vite, surtout dans une université comme celle-ci. Ne pouvant me retenir, je continuai.

« J'aurais préféré l'entendre de ta bouche plutôt qu'avoir le droit à de plates explications. Mais bon, c'est du passé maintenant. »

Je n'avais pas particulièrement envie de remuer le couteau dans la plaie et de toute façon, même si je n'en donnais pas l'air, je m'en étais remis et étais passé à autre chose. Je ne dirais pas que je voudrais redevenir proche d'elle ou simplement repartir sur de bonnes bases, je ne dirais pas non plus que je ne la déteste pas mais il n'y a aucun retour en arrière possible et, de toute manière, aucun retour en arrière désiré. Ce qui est fait est fait. Et, un peu curieux, contrairement à mes habitudes, je demandai :

« Tu es avec lui ? »


Hors jeu : BONNES FÊTES EN RETARD ! (en avance pour le Nouvel An). J'espère que t'as passé un bon Nowël ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
i'm a hurricane


MessageSujet: Re: Le destin est maître de tout   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le destin est maître de tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Spoilers] Discussion “Professeur Layton et le Destin Perdu"
» Stop tout !!!
» Tekilah...Pandawater plus tout frais
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» Le bar à salade : Ici on parle de tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: campus extérieur :: bibliothèque-